A propos de HOP

Présentation

Hop est une horloge publique, visible par tous.
Composée de deux écrans vidéos, elle affiche évidemment l’heure 24h/24 en diffusant différents programmes réalisés par les habitants de Givors.

Les 90 programmes

Réalisés lors de la résidence de Bruno Rosier, dans le cadre d’ateliers ou de manifestations, et en tenant compte de la contrainte de la lisibilité de l’heure, ils intègrent les préoccupations des participants et sont le reflet de la temporalité de la ville.
Ils utilisent de multiples techniques artistiques, selon les talents et savoir-faire de chacun.

Les participants

1500 personnes environ et 33 structures (scolaires, sociales, sportives,…) ont participé à l’élaboration des 24 heures de programmes. L’engagement, la spontanéité et la générosité de tous auront été la clé l’aboutissement du projet : c’est une œuvre collective où la richesse est avant tout humaine.

L’installation

Pour être visible par tous et même de nuit, l’horloge Hop sera dans un premier temps installée dans une boutique de la rue Roger Salengro. Elle rejoindra ensuite présentée dans un lieu public accessible à tous.
Un site internet permet de voir les programmes en différé.
Conçue pour être pérenne, son vieillissement est aussi une interrogation liée au projet.

Intentions artistiques

L’horloge est loin d’être un simple jeu graphique et esthétique autour de l’affichage de l’heure. La proposition initiale étant d’inverser la fatalité temporelle - ne subissons plus le temps, créons le - le contenu des programmes inclut les problématiques des groupes participants et tient compte du contexte général de la ville : une banlieue entre Lyon et Saint-Etienne, au passé industriel maintenant lointain, prise dans les difficultés que l’on connaît.

Chaque programme est ainsi une vraie réflexion sur la temporalité. On y verra des métaphores fluviales, des minutes bergsoniènnes, des temps retrouvés et des vanités. Des manipulations mémorielles, des fictions électriques. De l’ennui, du rythme et des contretemps. Ou encore comment faire simplement le ménage c’est prolonger le présent.